Les travailleuses du communautaire sont-elles des travailleuses de seconde classe?